Par ses richesses naturelles, son relief et ses aventures humaines, le Livradois-Forez est parsemé de fermes. Le Livradois-Forez vous invite à en pousser les portes, pour le bonheur des petits et des grands enfants.

Le Livradois-Forez : 2000 producteurs agricoles

Enfant au milieu d'un troupeau de brebis dans une ferme du Livradois-Forez.

Le Parc naturel régional Livradois-Forez est un territoire sur lequel exercent près de 2000 producteurs agricoles. Les productions y sont nombreuses. Ainsi, les viandes bovines, porcines, ovines côtoient lait de vache, de chèvre, de brebis. On y trouve en outre volailles, œufs, céréales, légumineuses, fruits et légumes… De même que des systèmes d’exploitations très différents. En vente directe, en vente à l’industrie alimentaire, en bio, en conventionnel, extensif ou intensif…

Parmi ces multiples modèles, quelques fermes ont choisi l’accueil de visiteurs. Soit parce qu’elles en font une activité complémentaire, comme à l’occasion de portes ouvertes, de visites programmées, de possibilités d’achats en direct, de repas, d’hébergement… Soit qu’elles sont des prestataires touristiques à part entière et à titre principal, comme une ferme pédagogique, ou lors de balades équestres.

Pourquoi visiter une ferme en Livradois-Forez ?

Une visite à la ferme en Livradois-Forez, c’est l’occasion d’une sortie en famille pas comme les autres. En effet, elle permettra aux enfants de découvrir et de comprendre comment travaillent les producteurs agricoles. C’est aussi un moment privilégié pour aller à la rencontre d’animaux trop souvent entrevues mais jamais vraiment approchées. Enfin, ce temps d’immersion est un excellent moyen de se familiariser avec des réalités essentielles. L’observation des rythmes, l’appréhension de la relation entre l’agriculteur et ses animaux et les nombreux gestes et tâches qui émaillent une journée… Tous ces moments sont riches d’enseignements. Une visite à la ferme est à la fois une leçon et un plaisir.

Car ce monde de la ferme en Livradois-Forez offre de multiples possibilités de s’amuser et de savourer. Ainsi, pour une heure ou deux, en compagnie de l’ânesse Capucine, sur les calèches du Pré fleuri ou sur les chevaux de Montcodiol. Le temps d’une dégustation des produits laitiers des Roziers, des Supeyres, des gourmandises du Garnasson et de tant d’autres… Une nuit ou un long séjour, en chambre d’hôtes, en gîte, en camping… Le Livradois-Forez donne à vivre de multiples expériences à la ferme, auprès de ces producteurs agricoles qui sont l’une forces de notre territoire.

Enfant et agriculteur à la traite des vaches dans une ferme du Livradois-Forez

Plus d’infos

Un terroir qui s’adapte aux changements

Aujourd’hui terroir d’élevage caractérisé par une abondance de prairies (90% des surfaces agricoles) au milieu d’un territoire de montagnes et de forêts, le Livradois-Forez est à la recherche d’un équilibre.

Si le bon sens paysan semble prévaloir à nouveau, réanimé par les interrogations environnementales devenues urgences, il se double d’une véritable réflexion de la part des agriculteurs. Les changements climatiques observés, leur impact sur le terroir, incitent les exploitants à revenir à des pratiques anciennes, sans pour autant les singer. Si l’on recherche à nouveau la diversité de production, l’autosuffisance alimentaire par la culture vivrière, il faut des exploitations plus grandes pour assurer leur pérennité. Un exercice délicat quand la demande en prairies se fait de plus en plus forte. Le Livradois-Forez est une terre de reliefs, plissée, entaillée, rugueuse, et les montagnes qui la charpentent ne se laisseront pas plus mouvoir aujourd’hui qu’hier. Alors il faut optimiser. 

Vaches à l'étable dans une ferme du Livradois-Forez.

En réponse à la demande actuelle, les producteurs travaillent également au développement de circuits courts (magasins de producteurs, AMAP, rayons produits locaux dans épiceries…), sans négliger toutefois l’écoulement des surplus. Il s’agit là encore de trouver un équilibre entre ces deux contraintes, en accord avec les besoins du territoire. Comment exporter ? Produire ce qui manque ? Consommer “local” ? Autant de défis que le Parc naturel régional s’efforce de relever main dans la main avec les agriculteurs. On parle alors de respect des ressources, de biodiversité, de gestion durable. Les mentalités évoluent. Des changements s’opèrent, de proche en proche. Et c’est tout un territoire qui change avec ses agriculteurs.