Portée par l’organisation des Copains-Cyfac, la Cyclo sillonne depuis plus de trente ans les routes du Livradois-Forez. Grand rassemblement des amoureux de cyclisme, elle offre la possibilité à tous les mollets de trouver un parcours à leur mesure : chrono ou rando, express ou sur plusieurs jours, ascension sélective… La Cyclo ne laisse personne sur le bord de la route.

Au commencement était le vélo (et les potes)

Les routes livradoises sont autant d’aubaines pour ceux qui aiment flâner à bicyclette. Entre monts et vallées, de bois en rivières, les paysages se dévoilent, s’ouvrant çà et là sur des panoramas de forêts et de pâturages. Une aubaine pour les familles promeneuses et un formidable espace de jeu et de plaisir pour les passionnés, quel que soit leur niveau.

La Cyclo commence, c’est évident, par une histoire d’amis et de vélos. Tous partagent une envie de cols à gravir, de bornes et de paysages, bref d’un festin pour les mollets et pour les yeux. La première édition de leur aventure a des airs de fête de la petite reine. Le programme est copieux, jugez plutôt : Col du Béal, des Pradeaux, des Supeyres… huit au total, égrainés sur 200 kilomètres de bitume. De la sueur et des crampes. Des moments de bonheur aussi, dans la roue des copains. Nous sommes en 1988, du côté d’Ambert. La Cyclo est née, et bien née.

Trois décennies passent, et les 200 pionniers de 1988 se comptent aujourd’hui 2000 sur la ligne de départ.

Des centaines de cyclistes sur la ligne de départ d'Ambert

La Cyclo toujours plus haut

Les Copains-Cyfac compte désormais 105 adhérents, parmi lesquels 80 licenciés. Appuyée sur une large et solide base de bénévoles, l’association s’est donnée pour objectifs, outre l’organisation de La Cyclo, de proposer des activités cyclosportives et cyclotouristes aux amateurs de la région. Son action vient ainsi compléter celle du Vélo Club Ambertois.

Son efficacité lui permet chaque année de repousser un peu plus ses limites. Il faut aller chercher la nouveauté, l’inédit, et le mêler à l’attendu, au classique. Le Livradois-Forez offre heureusement des variations nombreuses, mais La Cyclo ne s’interdit pas pour autant les escapades au-delà de la Limagne, pour la plus grande joie des puristes. Les habitués du Béal pourront en juillet 2021 défier les pentes du Puy de Dôme !

Le peloton de la Cyclo en pleine ascension