Début juillet, la ville thiernoise vous invite à “pampariner” dans ses ruelles médiévales. C’est la Pamparina à Thiers, un festival de musique gratuit. Quelques têtes d’affiche bien connues, une quarantaine de groupes, du hip-hop, du flamenco rock, de la soul, du folk et même du disco : une joyeuse recette éclectique pour vous faire vivre 3 jours inoubliables de festival de rue.

Thiers est une scène à ciel ouvert pour fêter l’arrivée de l’été. C’est dans les ruelles médiévales, sur les places cachées ou devant la médiathèque face à la montagne, que vous profitez de ce festival joyeux et dynamique. La ville se montre alors sous son meilleur jour pour vous proposer 3 jours uniques de musique. Du plaisir pour les yeux, dans la ville médiévale. Du plaisir pour les oreilles, avec de si nombreux concerts. Mais aussi, du plaisir pour les gourmands : stands gourmets et restaurants régalent les papilles.

Les Fanflures orchestre cuivre
Les Fanflures en déambulation samedi et dimanche dans les rues de Thiers.

La ville entière est décorée pour l’événement. Et les places thiernoises vibrent pour les festivaliers. En soirée, les grosses scènes vous font danser jusqu’au milieu de la nuit. Le tout, saupoudré d’orchestre qui déambulent dans les rues. Ambiance festive et familiale garantie pour cette Pamparina à Thiers ! Et en plus, ce festival est gratuit à 100 %. Car on est bien en Auvergne.

Une programmation qui crée la surprise

La place Saint-Genès accueille particulièrement les nouveaux talents de la grande région Auvergne-Rhône-Alpes. Au programme pour commencer : chanson festive, musique africaine, hip-hop, flamenco rock, jazz… Retrouvez également les gagnants des tremplins régionaux, Illustre (hip-hop), Les Mamans du Congo x Rrobin (électro), Rouquine (pop rock), The Entropy paradox (jazz actuel), Opal Ocean (flamenco rock) ou encore Les Flying Tractors qu’on ne présente plus (rock agricole).

Opal Ocean guitaristes barbus
Opal Ocean en concert le 10 juillet sur la scène Saint-Genès.

La place Antonin-Chastel dévoile une scène plus multicolore. Chaque soir, des plateaux musicaux et artistiques différents. Cette année en effet : soul, blues, chanson française, disco, chanson pop et autres nouveaux talents. Écoutez ainsi Delgrès (blues créole), la fameuse Kimberose (soul funk), Céline et moi (univers de Céline Dion), Imagination ft. Leee John (disco), Kalika (chanson française) ou encore les dynamiques Jive me (électro swing) en concert de clôture.

Jive me piano et chanteuse
Jive me, groupe bordelais d’électro swing en concert de clotûre le 10 juillet.

La rue Conchette, « the place to be » pour se faire connaître. Elle abrite en effet la scène ouverte destinée à faire découvrir de jeunes groupes de musique. Cette année, 7 groupes sont déjà programmés parmi Nebraktor, Alexandre Jean Luk Tung, Lili Em…

Du côté du square de Verdun en revanche, place aux musiques du monde. Du jazz, des chansons et musiques traditionnelles pour un moment de détente dans le parc arboré. Au programme ainsi en 2022 : Brin de Lune (musique du monde), An eagle in your mind (folk rock), Lechapus et son invasion de plastique, Delkoya (pop world) ou encore Belfour (pop).

Plastic Party concert plastique récupéré
La Plastic Party de Lechapus le 9 juillet sur la scène Verdun.

Et au détour des ruelles médiévales pour La Pamparina de Thiers…

Dans le petit écrin de la place Mercière, un espace lounge attend les festivaliers. Un DJ électro diffuse un fond sonore pour des moments 100% farniente organisé par l’association La Pièce du Fond.

Également, du côté de la place du Pirou, une compagnie de théâtre, la Compagnie de Fidelio (plus connue à Thiers sous le nom des Marchandes de Bonheur) présente sa dernière création « La bête du Gévaudan », frissons ou rires assurés.

Bass Tong en déambulation à la Pamparina concert
Bass Tong, en déambulation dans les rues de Thiers le 8 juillet.

Mais aussi, et pendant les trois jours, les très attendues fanfares et autres bandas enflamment les rues lors de déambulations. Cette année, Thiers voyage alors aux rythmes de la Nouvelle Orléans, du Brésil, des Caraïbes… Caliente ! Un étonnant nantais se promène avec sa lutherie sauvage : Bass Tong (techno acoustique). Une bande d’amis fait voyager au Brésil : La Batucadag. Les beaux-gosses de Fanflures offrent un mélange de jazz et de funk latin. Le Maracatu Brésil Volcanique est un groupe de percussions à l’énergie communicative. Et enfin, les Po’Boys font la fanfare lors d’une parade jazzy.

Commencez l’été en dansant dans le cœur médiéval de Thiers

Ici, faire la fête c’est “pampariner” en patois thiernois. Tout est piéton à Thiers pendant ces trois jours, l’idéal pour taper des mains et du pied. Les terrasses des cafés s’étalent, des décors aux mille couleurs habillent les murs et la musique retentit partout sur un air de liberté. La Pamparina en bref : le seul festival qui ose faire vibrer les maisons à pans de bois.

chateau du pirou Thiers

Et toujours : la visite tête en l’air pendant la Pamparina avec l’opération artistique « Thiers, ville haute en couleurs »

bannières thiers

En conclusion, partez à la chasse aux bannières dans les rues de Thiers gorgées de soleil. Pour fêter l’été, des artistes plein d’imagination ont peint de grandes toiles, accrochées dans toute la ville. En 2022, découvrez ces œuvres éphémères sur les thèmes : “Jardin extraordinaire” et “Vent de bohème”. Une autre façon de savourer La Pamparina.