Fermant, de table, de poche, d’art, à pain, à désosser, à éplucher, éminceur, à jambon, d’office, bec d’oiseau, à beurre, à pizza, à fromage, à tomate, Laguiole, Vendetta, Aurillac… Les qualificatifs pour parler du couteau sont infinis, à l’image de l’univers auquel il appartient. Le monde fascinant de la coutellerie thiernoise.

Depuis des siècles, Thiers peut s’enorgueillir d’être la capitale française voire mondiale depuis quelques décennies, de la coutellerie. Ainsi, dans cette ville sont produits 70% des objets tranchants fabriqués France, dont Le ThiersⓇ. Ce dernier a été créé en 1993 par la Confrérie du même nom. Elle rassemble 200 adhérents, fabricants et amateurs. Par conséquent, l’aventure de ce couteau est née à l’initiative d’un groupe de copains. Parmi lesquels des couteliers, des designers et des passionnés. Il a été dévoilé en 1994.

Depuis cette date, en adhérant à la Confrérie, tout coutelier fabricant, issu du bassin de Thiers, peut interpréter sa version, selon un cahier des charges exigeant.

Vous pouvez vous associer à cette histoire de la coutellerie thiernoise en montant votre couteau de poche dans l’un des deux ateliers ouverts au public, guidé par des professionnels. Et repartir avec.

Plusieurs façons de découvrir la coutellerie thiernoise

Découvrez à Thiers le musée de la Coutellerie et ses riches collections. Et parcourrez les rues, de boutique en atelier, pousser la porte des artisans, parler avec eux.

Vue d'un jeune garçon tenant un couteau Thiers

Vous pouvez venir au mois de mai, lorsque se tient Coutellia. C’est le plus grand festival de coutellerie du monde qui réunit des exposants de tous les pays.

Enfin, baladez-vous le long de la Durolle, auprès des anciennes forges, et dans la vallée des rouets pour découvrir le berceau de la production coutelière, au temps où la force motrice de la rivière entraînait les pierres à émoudre les lames. Venir à Thiers c’est plonger dans six siècles de savoir-faire artisanal et industriel !