Veiller à son alimentation est devenu pour nombre d’entre nous une préoccupation majeure. Manger « local » en Livradois-Forez, c’est choisir bon et bio, privilégier des produits façonnés par ce terroir, et mettre un visage sur ce que l’on achète.  

En Livradois-Forez, le bonheur est dans la saveur

Femme sur marché de pays. Manger local en Livradois-Forez.

En Livradois-Forez, beaucoup de producteurs travaillent selon les principes d’une culture plus naturelle et plus durable, qui garantit à la production saveurs et qualités nutritionnelles. De sorte que pour parvenir jusqu’à vos assiettes, maraîchers et fromagers font le choix d’une vente directe sur exploitation et dans les magasins de producteurs, ou sur les marchés hebdomadaires.  Et vous offrent la possibilité de manger local.

Car en Livradois on s’attache à une certaine idée du goût, pas celui des étiquettes non, l’autre, celui qui nait d’un travail patient, d’une recherche du “mieux” plutôt que du “toujours plus”. Mais aussi ce goût qui s’annonce en bouche plutôt que celui que l’on affiche dans les publicités des grandes enseignes.  

Des marchés de pays pour manger bien, bon et local

En Livradois-Forez, les marchés de pays ne sont pas seulement un rendez-vous. Ils sont aussi l’occasion de rencontrer celles et ceux qui mettent en valeur cette terre, et de soutenir une économie. Sur les places des villes et des villages, panier au bras, on peut faire bien plus qu’acheter à l’aveuglette. C’est l’occasion de découvrir ces fruits et ces légumes, ces fromages, ces miels, confitures, beurres et crèmes, salaisons… Et d’apprécier le travail des producteurs, de les connaître. De savoir où pousse, où mûrit ce que l’on mange, et comment. De goûter, bien sûr.  En somme, de manger local en Livradois-Forez.

Passez à la ferme, à la cave, à l’atelier. Goûtez une confiture de fruits rouges sortie du chaudron de cuivre, un peu de cet ail rose poussé dans les champs ocres de Billom. Savourez le miel de montagne, un peu de cette bonne tomme fermière ou de cette fourme d’Ambert AOP. Les bières artisanales vous désaltéreront et vous surprendront par la richesse de leurs saveurs.  

Libre à vous de manger bon et local en Livradois-Forez !

Mère et fil sur un marché. Manger local en Livradois-Forez..

Les marchés de pays du Livradois-Forez

  • Lundi matin : Arlanc, Billom, Le Vernet-Chaméane (1er et 3e du mois, tous les lundis en juillet/août), Maringues, Paulhaguet.
  • Mardi matin : Courpière, Sauxillanges, Saint-Anthème (2e et 4e du mois), Viverols (1er et 3e du mois).
  • Mercredi matin : Allègre, Chabreloche, Chauriat, Cunlhat, Puy-Guillaume, Ravel, Thiers (ville basse).
  • Jeudi matin : Ambert, La Chaise-Dieu, Saint-Rémy-sur-Durolle, Thiers (ville haute).
  • Jeudi après-midi : Châteldon, Saint-Bonnet-le-Bourg (marché de pays de 18h à 20h en été)
  • Vendredi : Champagnac-le-Vieux (matin), Cistrières (de 18h à 20h en juillet/août), La Monnerie-le-Montel (de 16h à 19h), Moissat – marché bio – (1er et 3e vendredi de chaque mois de 16h à 20h), Peschadoires (de 16h à 20h), Vertaizon.
  • Samedi matin : Ambert (marché des producteurs, place Saint-Jean d’avril à décembre), Lezoux, Noirétable, Olliergues, Pérignat-ès-Allier, Thiers (ville haute).
  • Dimanche matin : Marsac-en-Livradois, Mezel, Olliergues (marché de producteurs en été), Saint-Anthème (en été), Saint-Rémy-sur-Durolle, Sauvain.

Plus d’infos sur le site du Parc Livradois-Forez

30 résultat(s)

Filtres