Semelles de vent dans les vallées

Avril et ses premiers soleils tout en douceur, son air encore vif, résonne comme un appel à la marche. Il est grand de sauter dans ses chaussures et d’aller voir là-haut, là-bas, ce qui est à découvrir. Pour entamer cette saison de randonnée, nous vous proposons trois itinéraires pour le plaisir des yeux.

Le colporteur des Jasseries

Depuis le col des Supeyres, marchez dans les pas du colporteur d’autrefois. Suivez les chemins qui vont de jasserie en jasserie, au cœur de vastes paysages de hauts-plateaux à l’herbe rase, où la lande à bruyère domine. De loin en loin, des toits de chaume signalent les longues demeures d’estive. Depuis ces hauteurs dégagées, vous pourrez profiter de la vue sur la vallée de l’Ance et les monts d’Auvergne. Panoramique !

La fiche

La vallée du Fossat

Nichée sous les crêtes dépouillées du Forez, cette magnifique vallée glaciaire est à découvrir le long du ruisseau de Vertolaye. Les chaos granitiques qui jonchent le fond offrent au marcheur un témoignage du travail du temps et de l’eau. Vivante, la vallée du Fossat abrite également dans ses bois pentus une faune et une flore riches. Avec sa forme typique en U, elle procure un sentiment d’isolement bienvenu.

La fiche

La vallée du Madet

Une atmosphère de conte plane sous les frondaisons de la vallée du Madet. Un ruisseau gargouillant, des sous-bois traversés de lumière printanière, des prairies fleuries, il n’en faut pas davantage pour que l’imagination musarde. Et une fois parvenu au sommet de la butte de Méraille, faites un tour sur vous-même, en prenant le temps : châteaux et montagnes s’offrent à votre vue, qui vous portera au-delà de la plaine de la Limagne.

La fiche