Découvrir

Ambert et les monts du Forez

Les chinois affirment que la grande muraille est le seul ouvrage d’art visible depuis la Lune. La controverse n’est pas tranchée. Une chose est sûre à Ambert, les images des satellites montrent deux massifs imposants, Livradois et Forez, séparés par un fossé d’effondrement et le fil discret d’une modeste rivière, la Dore.

Que faire à Ambert ?

Le dénivelée est impressionnante : 1000 mètres qui permettent les envolées de parapentes mais aussi la pratique de différentes formes de courses, randonnées et de glisse hivernale (ski de fond, descente, snowkite…) dans les paysage somptueux des hautes chaumes et des anciennes vallées glaciaires (site classé).

Ambert, berceau de la Fourme

Comme le rift africain, le fossé d’Ambert est une vallée de l’Homme. On lui concède d’être le berceau d’un fromage rond comme l’hôtel de ville de la sous-préfecture, délicatement persillé de bleu et qui a conquis les tables du monde entier. Qui mieux que l’Homme, la Femme en l’occurrence, pouvait passer tout l’été en altitude à surveiller le troupeau et la marmaille sur les immenses hautes chaumes, assurer la traite journalière, faire cailler le lait, donner sa forme au fromage et le faire affiner des mois. Tout cela pour obtenir un symbole de la civilisation : la Fourme d’Ambert !

Ambert et la papeterie

Les ambertois ont hérité des chinois l’art de fabriquer du papier, c’est finalement normal pour des voisins de continent. Arrivée au XVe siècle profitant d’une autre grande invention, l’imprimerie, la production de papier à base de chiffon fut un succès considérable. L’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert ne précise-t-elle pas que « Les plus belles papeteries de France sont en Auvergne » ? Sa première édition fut imprimée sur papier d’Ambert. Le Moulin Richard de Bas, bien assis sur sa base de granit, chapeauté de ses séchoirs en bois, invite parents et enfants à venir découvrir cet univers. Ici, on fabrique des feuilles à la main et on explique l’histoire du papier depuis ses origines.

Le savoir-faire ambertois

Autre source d’emploi et de haute valeur ajoutée, la tresse aux usages innombrables. Elle fait la fierté de l’ambertois. Le savoir-faire de la fabrication de lacet a ingénieusement évolué vers les sandows, câbles, drisses, fourreaux flexibles etc. La production ambertoise atteint l’excellence et a conquis toute la planète.

Ambert, terre d’écrivains

Depuis Ambert, on n’oubliera pas de monter à l’ouest vers Saint-Amant, de s’arrêter vers le dolmen de Boisseyre où la notion de fossé géologique prend un sens spectaculaire. On aura emmené avec soi Gaspard des Montagnes d’Henri POURRAT ou bien l’Auvergne absolue de cet écrivain « notoirement méconnu » Alexandre VIALATTE et même un enregistrement de CHABRIER. On choisira l’ombre d’un arbre centenaire non loin des Escures pour goûter l’esprit acidulé et rieur du Livradois, la terre des Hommes libres.

MAISON DU TOURISME - BUREAU D'INFORMATION D’AMBERT

4 place de l’Hôtel de Ville
63600 AMBERT

Tél. +33(0)4 73 82 61 90

MAISON DU TOURISME - BUREAU D'INFORMATION D’OLLIERGUES

28 avenue Rhin et Danube
63880 OLLIERGUES

Tél. +33(0)4 73 95 56 49

45.549277 3.742927 45.674376 3.635745
Chargement de la carte....

Réservation

Suivez-Nous sur