Un territoire vivant de moyenne montagne

Le parc naturel régional Livradois-Forez est situé à l’est de l’Auvergne. Il s’étend sur trois départements : le Puy-de-Dôme, la Haute-Loire et la Loire. Aujourd’hui, il est peuplé de plus de 103 000 habitants. Et regroupe 162 communes parmi lesquelles Ambert, Billom, La Chaise-Dieu, Thiers. Constituant des aires urbaines assez compactes et dynamiques, ces villes ne sont qu’à quelques minutes de sentiers de randonnée, de pistes de ski et de lacs de montagne. De plus, ces villes présentent toutes de magnifiques centres historiques qui méritent votre visite.

Parmi les sites naturels incontournables du parc, citons les Hautes-Chaumes du Forez, les vallées glaciaires du Fossat et des Reblats, les orgues basaltiques du volcan de Montpeloux, la forêt de la Comté, le volcan du Mont Bar et le Rez-de-Sol qui constituent un patrimoine naturel exceptionnel. Pour n’en citer que quelques-uns. En empruntant les sentiers de randonnée qui les traversent, de très beaux paysages s’offrent à vous. La vallée de la Dore, les monts du Forez et les monts du Livradois en premier plan. La Chaînes des Puys, le Sancy et les Alpes en arrière-plan.

Un parc riche de ses habitants et de son patrimoine

Territoire sans clôture, le Parc Livradois-Forez s’étend sur 300 000 hectares. C’est un des parcs naturels régionaux les plus étendus de France. Frôlant Clermont-Ferrand et Vichy, il englobe Thiers, la capitale de la coutellerie. Billom réputée pour sa production d’ail. Ambert et sa drôle de mairie ronde en forme de fourme d’Ambert. La Chaise Dieu et son abbaye autrefois bénédictine. Si la région a souffert d’un départ massif de sa population au siècle passé, de nombreux nouveaux habitants viennent maintenant s’y installer. Venant de tous horizons, ils apportent leurs savoir-faire. Ainsi que leur envie de s’installer paisiblement dans une région où la nature est partout. On raconte que les habitants du Livradois-Forez sont voyageurs. Ils rapportent leurs expériences et leurs histoires et forment ainsi une population éclectique et ouverte.

Artisan tourneur sur bois, route des métiers du Livradois-Forez Auvergne

À Thiers et dans la montagne thiernoise, l’activité industrielle s’est beaucoup renouvelée. Avec toujours la coutellerie comme fer de lance, de nombreuses entreprises travaillent dans le cadre d’une sous-traitance diversifiée : automobile, aéronautique, accastillage, plasturgie, mécanique… À Ambert et à Arlanc, la tradition de la fabrique de papier et de tresse s’est décuplée au niveau industriel : cartonnage, papeterie, gaines isolantes, câbles électriques, tresses pour les loisirs sportifs… Un vivier artisanal apporte aussi une grande valeur humaine et patrimoniale à la région. Les artisans et artisanes sont généralement installés dans les petits-bourgs et centres-villes. Céramiste et maroquinière à Thiers, émailleuse sur lave à Billom, fabriquant de crayons et vannier à Olliergues, illustrateur et papetier à Ambert, chantourneur de bois à Beurières, dentellière et tourneur de bois à Arlanc… Plusieurs ont réuni leurs efforts. Et ont créé la Route des métiers présentant les ateliers et sites artisanaux ouverts à la visite.

Des trésors naturels préservés et diversifiés

Le Livradois-Forez est né il y a plusieurs millions d’année. S’il ne portait pas ce nom, mais faisait déjà partie du Massif central. Le jeu des plaques continentales provoquèrent des collisions, des plissements, faisant naître les massifs d’Armorique, de Bohême, des Vosges et celui au centre la France. Dans le Massif central, les terrains se fracturent alors dans une orientation généralement nord-sud. Le massif du Forez et le massif du Livradois naissent. Les remontées magmatiques soutiennent le bombement du Massif central. La région est volcanique. L’un des plus beaux sites de France, au sud du parc, abrite un volcan cachant une tourbière dans son cratère : le Mont Bar, près de la commune d’Allègre.

Orgues basaltiques du Livradois-Forez

Par ses richesses géographiques et environnementales, le parc naturel régional possède ainsi une grande variété de milieux naturels. Tourbières et lacs tourbeux, landes de montagnarde, hêtraies et sapinières, forêts alluviales, buttes et coteaux secs, prairies naturelles de fauche, rivières et torrents composent ce paysage si riche. Sa géographie est telle que la nature se fait toute proche. Certains départs de sentier de randonnée se font au cœur des villes comme le tour de pays en Livradois-Forez ou le Petit Turluron. Le principal axe routier entre Thiers et Ambert traverse toute la vallée de la Dore, la colonne vertébrale du parc. Les monts du Forez et du Livradois sont visibles. Le point culminant également : Pierre-sur-Haute, qui vous regarde depuis ses 1634 mètres.

Ce parc est fait de rocs et d’eaux vives. Il grimpe ainsi sur les Monts du Forez à l’assaut des nuages. S’offrant ainsi à l’air vif sur les landes solitaires des Hautes-Chaumes. Il bruite partout des rumeurs qui courent jusque dans les hautes futaies du Livradois. Et dévale en torrents cascadeurs jusqu’à la Dore, ou bien s’alanguit dans la douceur des coteaux de Billom et de la Comté.

Le parc naturel Livradois-Forez : un vaste territoire secret, et ce n’est pas pour rien

Cette région est riche d’un patrimoine naturel et culturel extraordinaire. Il accueille aussi, parfois secrètement, des activités économiques performantes menées par des hommes et des femmes ayant à cœur le travail bien fait. En 1986, un décret le classe en Parc naturel régional. Il permet de protéger ainsi et de valoriser ce patrimoine naturel, culturel et humain. Tout en s’assurant d’un bon développement économique, social et culturel, respectueux de l’environnement.

Des sentiers pour pédaler en liberté

Ses habitants détiennent ainsi depuis la nuit des temps les secrets de fabrication du papier, de tout ce qui coupe et qui tranche, du tressage, de la célèbre AOP fourme d’Ambert. Ce parc fut un territoire traditionnel de production agricole très densément peuplé au siècle dernier. Puis, l’exode rural et la déprise agricole l’ont fortement touché. Aujourd’hui, la moitié de la surface du Livradois-Forez est boisée. Mais ses viviers industriels sont dynamiques. Et de nombreuses inventions sont créées ici. Le développement d’activités industrielles liées à l’eau comme le textile, le cuir, le papier, la petite métallurgie, la coutellerie dès le XVe siècle marquent fortement le Livradois-Forez. Ces activités le façonnent et forgent son caractère. Ils constituent une de ses richesses, tant économique que culturelle.

Partout, la présence de l’homme s’éprouve dans les milliers de hameaux dispersés dans le paysage. Découvrez un formidable patrimoine d’architectures artisanales, religieuses, paysannes et un réseau dense de petites villes. Ce territoire sans clôture ni horaire d’ouverture est accueillant et accessible à tous. Il n’en est pas moins fragile, d’où la nécessité toutefois de le préserver. La réglementation est assez stricte pour préserver l’attrait et les beautés naturelles du parc. Des Espaces Naturels Sensibles protègent les milieux naturels. 26 sites sont classés Natura 2000. Ils facilitent la biodiversité en tenant compte des activités humaines. Cohabitent ici, futaies jardinées traditionnelles et plantations récentes.

Libre à vous de tenter l’aventure dans le Livradois-Forez

Une géologie des plus sportives !

À votre convenance, selon votre rythme, parcourez ce vaste territoire naturel. D’innombrables sentiers mènent au cœur de ces sites les plus remarquables. Prenez soin du Livradois-Forez, de sa nature fragile, de son calme, et peut-être ressentirez-vous ce sentiment rare de connivence avec une région et avec ses habitants. Car pour les amoureux de nature, pour les promeneurs épris de rencontres étonnantes, pour les personnes en quête de sérénité, pour les explorateurs de terres lointaines : ce territoire est le vôtre. Bienvenue en Livradois-Forez.