Le parc naturel régional Livradois-Forez est situé à l’est de l’Auvergne. Aujourd’hui, il est peuplé de plus de 100 000 habitants. Il regroupe 162 communes parmi lesquelles Ambert, Billom, La Chaise-Dieu, Thiers. De plus, ces villes présentent toutes de magnifiques centres historiques qui méritent votre visite.

De par ses caractéristiques géographiques et environnementales, il possède une grande variété de milieux naturels. Tourbières et lacs tourbeux, landes montagnardes des Hautes-Chaumes du Forez, hêtraies et sapinières, forêts alluviales, buttes et coteaux secs de Limagne, prairies naturelles de fauche, rivières et torrents composent ce paysage si riche.

Territoire sans clôture, le Parc Livradois-Forez s’étend sur 300 000 hectares. Frôlant Clermont-Ferrand et Vichy, il englobe Thiers, la capitale de la coutellerie, Ambert et sa drôle de mairie ronde, La Chaise Dieu et son abbaye. Ce parc est fait de rocs et d’eaux vives. Il grimpe ainsi sur les Monts du Forez à l’assaut des nuages et s’offre au plus vif de l’air sur les landes solitaires des Hautes-Chaumes. Il bruite partout des rumeurs qui courent jusque dans les hautes futaies du Livradois. Par un détour inattendu, il s’ouvre sur l’infini des paysages. Et dévale en torrents cascadeurs jusqu’à la Dore, ou bien s’alanguit dans la douceur des coteaux de Billom et de la Comté.

Un parc riche de ses habitants

Ses habitants détiennent aussi depuis la nuit des temps les secrets de fabrication du papier, de tout ce qui coupe et qui tranche, du tressage, de la célèbre fourme d’Ambert. À votre convenance, selon votre rythme, parcourez ce vaste territoire. D’innombrables sentiers mènent au cœur de ces sites les plus remarquables. Prenez soin du Livradois-Forez, de sa nature fragile, de son calme, et peut-être ressentirez-vous ce sentiment rare de connivence avec une région et ses habitants. Car pour les amoureux de nature, pour les promeneurs épris de rencontres étonnantes, pour les explorateurs de terres lointaines : bienvenue en Livradois-Forez.

Le parc naturel Livradois-Forez : un peu d’histoire

Cette région est riche d’un patrimoine naturel et culturel extraordinaire. Mais aussi d’activités économiques performantes menées par des hommes et des femmes ayant à cœur le travail bien fait. Ainsi, en 1986, un décret le classe en Parc naturel régional. Il permet de protéger ainsi et de valoriser ce patrimoine naturel, culturel et humain. Tout en s’assurant du bon développement économique, social et culturel, respectueux de l’environnement.

Ce territoire sans clôture ni horaire d’ouverture est accueillant et accessible à tous. Il n’en est pas moins fragile, d’où la nécessité toutefois de le préserver.

Il fut un territoire traditionnel de production agricole très densément peuplé au XIXe siècle. Puis, l’exode rural et la déprise agricole l’ont fortement touché. Aujourd’hui, la moitié de la surface du Livradois-Forez est boisée. Cohabitent ici, « futaies jardinées » traditionnelles et plantations récentes. Le développement d’activités industrielles liées à l’eau (textile, cuir, papier, petite métallurgie, coutellerie) dès le XVe siècle marquent fortement le Livradois-Forez. Ils constituent une de ses richesses, tant économique que culturelle.

Partout, la présence de l’homme s’éprouve dans les milliers de hameaux dispersés dans le paysage. Découvrez un formidable patrimoine d’architectures artisanales, religieuses, paysannes et un réseau dense de petites villes.