Par quatre chemins - Bach, Les Variations Goldberg en l’église de St-Sauveur-la-Sagne, concert aux chandelles

Le 07 août 2021

Lieu de rendez-vous : Eglise de St-Sauveur-la-Sagne

Dispositions spéciales COVID 19

Il est demandé de respecter les gestes barrières et le port du masque est de rigueur.


Chef-d’œuvre absolu les 30 variations de Bach sur une aria composée pour son épouse, porte le nom de Variations Goldberg en hommage à son jeune élève de 14 ans qui les interprétait à la chandelle chaque soir pour l’ambassadeur insomniaque de Russie

J-S Bach - Les Variations Goldberg | Concert aux chandelles en la chapelle de Bonson

François Guerrier joue sur un clavecin de Christian Vater Nuremberg 1738, copié en 2003 par Philippe Humeau et décoré par Florence Humeau

• Aria avec différentes variations à deux claviers dites Variations Goldberg BWV 988 – publiées à Nuremberg en 1741


S’il est une œuvre emblématique dans l’histoire de la musique, ce sont bien ces 30 variations écrites par Johann Sebastian Bach, sur une aria en forme de sarabande composé en 1735 pour sa seconde épouse, qui porte le n°30 du petit livre d’Anna Magdalena Bach, et que l’on nomme Les Variations Goldberg, depuis que le premier biographe de Bach conta que ces variations étaient jouées toutes les nuits par le jeune élève du cantor, Johann Gottlieb Goldberg - il n’avait que 14 ans - à l’insomniaque comte Herman Karl von Keyserlingk, ambassadeur de Russie auprès de la cour de Saxe, qui les avait commandées à Bach pour un pont d’or.
Publiées en 1741 sous le titre « Etude du clavecin se composant d’une Aria avec différentes variations à deux claviers. Composée à l’intention des amateurs, pour la récréation de leur esprit par Johann Sebastian Bach », ces 30 variations, comme trente miniatures de deux minutes chacune, racontent l’histoire de la musique, brossant au-delà du manuscrit, un tableau baroque de tous les sentiments que l’art musical peut exprimer, de toutes les recherches que la science musicale peut expérimenter, laissant au travers d’une grande diversité transparaître une immense poésie.
Dans un souffle unique, Bach décline son génie, le transmet à son jeune élève tout en rendant hommage à son épouse. Les Variations Goldberg s’offrent alors à nous par l’interprétation de l’artiste qui devient notre guide sur un chemin initiatique que chaque auditeur peut emprunter ; fermez les yeux, ou imaginez à la lueur des chandelles, le claveciniste François Guerrier jouer ces variations sur son clavecin, cet ami fidèle, ce frère qui l’accompagne depuis tant d’années et qui est le confident de tous les instants. On se plairait un soir, en songe, à écouter ce magnifique instrument, copie d’un clavecin du facteur Christian Vater, construit en 1738 et conservé au musée de Nuremberg, résonner sous les doigts du jeune Johann Gottlieb, du maître Johann Sebastian ou de la discrète Anna Magdalena…

***

François Guerrier, clavecin

François Guerrier est un claveciniste et organiste français né à Caen. Diplômé du Conservatoire National Supérieur de Paris, il a étudié auprès de Pierre Hantaï, Christophe Rousset, Elisabeth Joyé et Kenneth Weiss.
Aujourd’hui il est invité à se produire en tant que soliste par les festivals français les plus prestigieux (La Roque d’Anthéron, Saintes, la Folle Journée, le Festival Radio France à Montpellier, etc.) ainsi qu’en Europe et dans de nombreux pays du monde : Japon, Taïwan, Corée, Brésil, Guatemala, Cuba, Russie. Il a participé en 2018 à l’intégrale des sonates de Scarlatti organisée par France Musique, dont la vidéo est accessible en ligne.
Il se produit également avec des ensembles tels que le Ricercar Consort, le Collegium Vocale Gent, Gli Angeli Genève, Le Banquet Céleste, l’Ensemble baroque de Limoges, le Royal Concertgebouw Orchestra et bien d’autres ; ses partenaires de musique de chambre privilégiés sont Christophe Coin, Philippe Pierlot, Hélène Schmitt, Sophie Gent, François Fernandez ou encore Marc Hantaï.
On le retrouve à l’Opéra de Paris (Alcina), la Monnaie de Bruxelles et l’Opéra de Lyon (Le Retour d'Ulysse), au Festival d’Aix en Provence (L’Infedelta delusa), à l’Opéra-Comique (Cadmus et Hermione, Egisto). Il participe depuis 2012 à la tournée mondiale du Bourgeois Gentilhomme de Denis Podalydès et Christophe Coin.
Prix du Concours international Bach de Leipzig 2006 et du Manoir de Pron 2005, il enregistre de nombreux disques, parmi lesquels on trouvera trois Partitas de Bach très remarquées, chez Intrada.
François Guerrier enseigne le clavecin et la basse-continue chaque été au sein de l’Académie de Musique ancienne de Lisieux ainsi que lors de master classes au gré de ses voyages.
Sa passion pour la facture instrumentale l’amène à assurer l’entretien de plusieurs collections de clavecins historiques.

Catégories

  • Festival
  • Spectacle
  • Concert

Langues parlées

  • Français
Services & équipements
Tarifs & paiement

Tarif unique : 18 € (gratuit -18 ans).

Moyens de paiement

  • Chèque
  • Espèces
Dates

Samedi 7 août 2021 de 21h à 22h15.
Entracte de 10mn.

PériodesHoraires
Le 07 août 2021Samedi de 21h00 à 22h15

entracte de 10mn

Avis

Aucun commentaire.


Ajouter votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *